Cimetière

Le Service des cimetières est composé de deux cimetières privés appartenant à la Communauté Israélite de Genève et situés dans les communes de Veyrier et de Carouge.

Le Service des cimetières est composé de deux cimetières privés appartenant à la Communauté Israélite de Genève et situés dans les communes de Veyrier et de Carouge.

Cimetière de Carouge

Cimetière de Carouge

Ce cimetière, créé en 1788 sous le régime sarde, est situé sur la commune genevoise de Carouge. D’une surface d’environ 1 hectare, il est composé de trois parcelles qui abritent 920 tombes dont l’architecture funéraire témoigne d’une grande diversité culturelle : Aschkénaze alsacienne et allemande du XVIIIe et XIXe siècle, orthodoxe russe et polonaise du début du XXe siècle).

Bien que n’étant plus en activité opérationnelle depuis les années 1970 – le cimetière de Veyrier ayant pris le relais – des enterrements peuvent cependant encore avoir lieu dans les quelques places encore disponibles (elles sont néanmoins réservées aux descendants des personnes inhumées dans ce cimetière).

Par sa singularité historique (ce cimetière a aussi connu des régimes politiques très différents : Royaume de Sardaigne, République, puis Empire français, et enfin Confédération Helvétique), il a aujourd’hui comme vocation principale de proposer une vision culturelle et pédagogique des lieux en s’ouvrant à de nombreuses visites guidées qui sont organisées tout au long de l’année.

Cimetière Israélite de Veyrier

Cimetière de Veyrier

Ce cimetière, créé en 1920, est unique au monde. Situé à cheval sur deux pays, il est en effet traversé à l’intérieur de son périmètre par la frontière politique qui sépare la Suisse et la France. Disposant d’une entrée dans chaque pays, le centre funéraire et l’Oratoire sont cependant situés sur territoire helvétique, alors que les sépultures se trouvent sur territoire français.

De fait, il est placé sur le plan administratif et judiciaire sous double juridiction nationale et dépend donc en partie de la commune genevoise de Veyrier et du canton de Genève, et pour une autre partie de la commune française d’Étrembières et du département de la Haute-Savoie.

Cette singularité géographique eut son importance durant la seconde guerre mondiale. Elle permit en effet à de nombreux Juifs d’échapper à l’extermination nazie en facilitant leur passage au travers de cette frontière atypique.

Avec aujourd’hui près de 3.300 tombes, il est le plus grand cimetière juif de la région transfrontalière.

A noter que son Oratoire, construit par l’architecte Julien Flegenheimer (Gare Cornavin, lPalais des Nations Unies) abrite un des plus grands vitraux en dalle de verre au monde, œuvre de l’artiste Régine Heïm, représentant la Genèse.

Heures d’ouverture: du dimanche au jeudi de 8h00 à 18h l’été et de 8h00 à 17h00 l’hiver; le vendredi de 8h00 à 14h. Fermé samedi et fêtes juives.

PETIT-DÉJEUNER ET SÉOUDA AU CIMETIÈRE DE VEYRIER

Gestion et administration

Gestion et administration

Les deux cimetières de Carouge et de Veyrier sont privés et confessionnels, mais ouverts à la visite à tout public du dimanche au vendredi (fermés les samedi et jours de fête du calendrier hébraïque). Ne peuvent cependant y être inhumés que les personnes de confession juive – selon la Halakha (lois juives). Le caractère des sépultures est perpétuel. L’inhumation ou la dispersion des cendres y est interdite.

A la différence des cimetières communaux, les deux cimetières israélites de Carouge et de Veyrier sont entièrement administrés et gérés par la CIG qui en est propriétaire. Elle dispose à cet effet d’un centre funéraire autonome qui permet d’assurer la réception et la conservation des corps, ainsi que l’accueil des familles dans des salles dites de « veille ». Elle dispose également d’un Oratoire destiné à la cérémonie des obsèques.

Le personnel en charge des deux cimetières est employé par la CIG . De ce fait, il assure l’entretien et la préservation des deux sites et procède à la majeure partie des opérations liées à la préparation des obsèques (à l’exception du transport des corps, réservé aux organismes de Pompes Funèbres et à la toilette rituelle des personnes décédées, qui est effectuée par les membres bénévoles de la société Ezrah (Hevra Kadicha)).

Le rabbinat de la CIG dirige habituellement les obsèques. Les familles peuvent cependant, si elles le souhaitent, et en accord avec le rabbinat de la CIG, faire appel à des rabbins et ministres officiants extérieurs.

Recherche Online des tombes

En cours de développement

Entretien des tombes

La CIG n’assure plus l’entretien et la floraison des pierres tombales. Conformément à la législation en vigueur, les familles ont l’obligation d’entretenir leurs sépultures et/ou leurs concessions. Nous tenons cependant à leur disposition les coordonnées des prestataires pouvant être mandatés à cet effet. Ces coordonnées vous seront transmises sur demande auprès du secrétariat à ou au + 41 22 317 89 00. Des entretiens ponctuels peuvent toutefois être demandés, un devis sera alors établi.

Règlement du Cimetière

La dernière version du Règlement du cimetière peut être téléchargée ci-après.

Cliquez ici

Contact

Responsable: M. Jean Plançon
Secrétariat: Mme Ludivine Berreby

Cimetière de Carouge
Rue de la Fontenette 5 – 1227 Carouge

Cimetière de Veyrier
16, chemin de l’Arvaz – 1255 Veyrier

Tél. + 41 22 784 16 05 – Mobile +41 79 202 33 70
M Jean Plançon

E-mail :

Translate