Mercredi novembre 22, 2017

Rav Izhak Dayan, récipiendaire d’un prix de l’Institut Weizmann des Sciences (Israël)

Le 22 novembre 2017, Rav Dr. Izhak Dayan a eu la surprise de se voir remettre un prix de l’Institut Weizmann des Sciences à Rehovot (Israël) des mains du Président de l’Institut, le Pr. Daniel Zajfman (voir photo, à gauche) et M. Zohar Menshes, vice-président, responsable pour l’Europe,  en présence du Pr. Ada Yonath, cristallographe et Prix Nobel de chimie (2009), ainsi que de M. Alexander Dembitz, membre du Conseil de l’Institut.

Après une brève intervention au Conseil rabbinique européen écourtée par des « obligations communautaires », Rav Izhak Dayan est rentré à Genève sans se douter de ce qui se tramait. En effet, les organisateurs sont restés très discrets, s’assurant que rien ne filtre avant l’évènement ; aussi, le Grand Rabbin a eu la surprise  de se voir remettre une reconnaissance de l’Institut Weizmann sur l’instigation de M. Alexander Dembitz, qui a rappelé les années de préparation docto

rales que Rav Dayan a passées sur le campus de l’Institut. Un dossier comprenant ses documents de recherche, ainsi que des photos du personnel du laboratoire d’antan, lui a été remis avec le concours du Pr. Abraham Shanzer, qui a œuvré avec le Grand Rabbin sur la préparation de son doctorat.

Lors d’un discours improvisé, le Grand Rabbin a commenté une phrase du Rav Avraham Izhak Kook, premier Grand Rabbin d’Israël, qui figurait en première page de sa thèse : « Plusieurs talents se développeront au sein de notre nation pour ajouter une puissance à toute l’humanité et élever ainsi la corne de Am Israël. De ce fait, la Torah, la crainte du Ciel et le génie humain en général cohabiteront et aucune de ces composantes ne dira à l’autre : la place m’est étroite ».  Rav Dayan a conclu par ces mots : « Aujourd’hui, l’on assiste à la réalisation des propos « prophétiques » du Rav Kook, dans la mesure où il existe une très bonne coopération entre la Torah et la technologie ».

Autres actualités